Laurette 1942 - Une volontaire au camp du Récébédou

Présentation des différentes activités

Ecransud distribution, société de production et distribution cinématographique a été créée en 1986. Ecransud a distribué Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ?, le premier des films de Pedro Almodovar distribué en France. Puis des films parmi lesquels : Le Sixième Jour de Youssef Chahine, Histoire du Caporal de Jean Baronnet, La Corte de faraon de José Luis Garcia Sanchez, Bearn de Jaime Chavarri, Rugby dans le cuir, et plus récemment, le Voyage ou Punishment Park de Peter Watkins, La vallée des Montreurs d’Ours et J’aime la vie, je fais du vélo, je vais au cinéma de Francis Fourcou.

Ecransud, enracine sa production dans son berceau, le Languedoc et la Gascogne, un territoire d’imaginaires variés et riches de cultures. Plusieurs prix nationaux et internationaux ont validé cette démarche. La Vallée des Montreurs d’Ours premier long métrage, Grand prix du jury au festival du film de montagne de Trente (Italie).

Le gérant d’ECRANSUD est le réalisateur Francis Fourcou, qui produit et distribue des films depuis 25 ans au sein d’Ecransud. Après une classique carrière d’assistant et des essais cinématographiques au GREC, il reprend et élargit la structure distribution de films, à la production en 1989. C’est au travers de ses collaborations en tant qu’assistant avec Jean Fléchet et Peter Watkins qu’il a forgé la conviction d’un possible ailleurs du cinéma français, un cinéma frugal, mais riche de son exotisme revendiqué, ouvert vers son espace méditerranéen.

Il a réalisé en 1997 son premier long métrage La Vallée des montreurs d’ours, distribué dans 228 salles, où il a assuré plus de 120 débats avec le public, puis son deuxième en 2005, J’aime la vie, Je fais du vélo, Je vais au cinéma. Il réalise aussi des documentaires et des fictions pour la télévision.
Il a réalisé en 2015 Laurette 1942, une volontaire au camp du Récébédou, en zone libre, près de Toulouse, Laurette Monet, jeune volontaire de la Cimade soulage les détresses des internés des camps de Vichy. Août, les grandes rafles de la police française vont conduire à la mort juifs, espagnols, apatrides et opposants politiques… L’éveil d’une conscience de femme, dans la tourmente de l’été 1942. Et tourné (le film est au montage) la Boîte aux lettre du cimetière avec le poète Serge Pey, qui sortira en 2016.
télécharger le dossier complet

Les autres articles de la rubrique :